pyramid.gif

  

pyramid.gif

 C O N D U I R E   A U   M A R O C

1 - Voiture louée

2 - Rond Point

3 - Circulation

4 - Vue d'ensemble

 La voiture de la photo 1 est celle que nous avons louée à Marrakech car pour bien visiter, et dans de bonnes conditions Marrakech et ses alentours il faut avoir une certaine autonomie. Conduire dans Marrakech relève de l'exploit tant il est vrai que la circulation est anarchique. Il ne faut donc pas être distrait au volant mais quand bien même cela ne suffit pas. Il faut suivre le mouvement des tous les véhicules y compris vélos, vélomoteurs, taxis, calèches, piétons, charrettes à bras, enfin tout ce qui fait la circulation. Dans un rond point, comme la photo 2, la priorité est à droite et non à gauche comme en France. Si l'on désire aller sur la place Jemaa El Fna avec sa voiture il faut s'armer de courage et de patience mais cela se fait naturellement. Ce n'est pas plus difficile que de traverser une ville en France à condition d'avoir les yeux partout. Il y a certes une différence entre conduire au Maroc et conduire en France. Vous pourrez trouver sur place des voitures de tous types ou toute cylindrée mais les prix seront en relation avec le modèle et la puissance du véhicule. Toujours est-il que vous serez mieux servis en louant une voiture pour pouvoir visiter, à votre gré et à votre goût, les endroits les plus importants de la ville de Marrakech sans être pressés par les taxis qui n'ont qu'une seule idée : vous faire tourner le plus longtemps possible pour vous faire payer le plus possible également. Avec une location de voiture vous avez tout votre temps pour vous ballader sur les routes du Maroc en découvrant ce que vous avez envie. Néanmoins la conduite s'avère parfois difficile ou dangereuse, car les conducteurs de ce pays semblent ne pas avoir la même notion de la dangeurosité de la circulation. Cela fait drôle de conduire dans un tel pays d'autant qu'en dehors de la ville de Marrakech ou d'Essaouira, les habitants vous attendent à chaque arrêt dissimulés dans la nature. Cela est parfois pénible et difficile car certains européens, ou autres, se sentent constamment harcelés de cette manière. Sur le Guide du Retourd, le journaliste déconseillait la conduite, la considérant trop dangereuse. Si vous êtes au Maroc pour une semaine, les jours passeront vite de surcroît s'il s'agit de la première fois vous serez tentés de vouloir visiter les points les plus importants et oubliant un peu de regarder le pays en profondeur. Maintenant si vous êtes pour une quinzaine voire davantage vous serez tentés par la conduite, ce qui vous offre une liberté pour vous déplacer aux moments où vous le désirez sans être tenus par les moyens de locomotions existants dans les villes de votre séjour. Il ne faut pas non plus oublier que le Maroc est un pays montagneux. Il suffit de quitter Marrakech en direction de Tahanaoute vers Asni vous passerez par des routes surplombant les ravins. Si vous prenez la route vers la Vallée de l'Ourika, vous allez également monter à plus de 1500 mètres d'altitude mais la route est très agréable. Avant de partir vers Essaouira, Ouarzazate, Safi, Ouzoud, Casablanca, Agadir, Oukaïemeden, assurez-vous que votre véhicule est capable de tenir la route sur de tels parcours et qu'elle puisse tenir la distance. En matière de location de voitures, il existe plus de 400 agences dont la plupart traitent en sous location. Bien entendu il est préférable d'avoir un véhicule en bon état, quitte à payer quelques dirhams en plus. En règle générale la location d'un véhicule de tourisme de catégorie A doit coûter entre 300 à 400 dh la journée avec l'assurance comprise. Au niveau de la conduite des améliorations notables sont visibles mais cela demeure toujours précaire notamment à certaines heures. Se faufiler vers la place Jemaa-el-Fna en soirée demeure un exploit tant la circulation est dense et anarchique. Les feux tricolores existent tout comme les limitations de vitesse. Naturellement vous aurez le soin de vérifier la présence de la roue de secours, du cric, d'une manivelle, des ampoules de rechange, de la fermeture du coffre, du fonctionnement des feux etc... En règle générale les touristes ne sont pas arrêter par la gendarmerie sauf en cas d'infraction. La limitation de vitesse est de 60 kms/h en ville comme à Marrakech, et à 100 kms/h sur les routes hors agglomérations. Des panneaux de limitation sont visibles le long des routes. En cas d''infraction les amendes sont à 200, 400, 600, 800, 1000, 1200 dh. Il nous est arrivés, pour une ampoule ne fonctionnant sur un clignotant, d'être arrêtés et verbalisés. Immédiatement et sans autre forme, le policier nous a dit "votre feu ne fonctionne pas, c'est 200 dh ou le tribunal. Après discussion il n'y avait plus de problèmes et il nous a laissé passer. Mais dans ce cas, il faut arrêter sa route car 200 ou 500 mètres plus loin vous risquez d'être à nouveau arrêtés et comme il ne vous est pas donné de papier d'infraction cela peut durer longtemps. Autant dire que cela ne va pas. Il ne faudrait que vous ayez 50 ou 100 kilomètres à effectuer car vous seriez à la merci de chaque contrôle. Pourtant dans la ville de Marrakech la nuit beaucoup de vélomoteurs circulent sans lumière et naturellement sans casque. Désormais le port de la ceinture de sécurité est obligatoire et ne pas la mettre vous expose à une amende. Le prix de l'essence est à 10 dh le litre soit 1 euro. Les voitures consomment beaucoup plus qu'en France et il n'est pas rare de voir les fumées noires d'échappement à l'arrière des voitures. La circulation dans Marrakech est rendue trop ardue par le fait que les taxis tournent en permanence entre la place Jemaa el Fna et les complexes hôteliers afin d'emmener vers la place les touristes ou les autoctones. Si vous désirez aller du côté de Zagora ou la Vallée de Dadès, par les pistes, il est souhaitable d'aller en 4x4 et d'avoir de bons équipements. Rien ne vous empêche de louer un vélo, un vélomoteur, un quad. Toutefois, en voiture il faut éviter d'entrer dans les ruelles de la médina car les rues sont trop étroites et il y a beaucoup trop de monde pour pouvoir passer librement. Vous aurez l'impression de gêner. Avec une voiture vous aurez tout le temps de choisir les itinéraires que vous désirez. Si vous voulez aller près de la mer, à partir de Marrakech vous avez la possibilité d'aller à Essaouira où la mer est belle. Ensuite ce sera un plaisir de longer toute la côte en direction de Safi, puis éventuellement de continuer vers El Jadida. Toute la côte Atlantique est superbe mais moins chaude est haut qu'en bas. De même à partir d'Essaouira vous pouvez descendre sur Agadir où la ville est différente des autres villes du Maroc puisque reconstruite en grande partie depuis 1960.

© Photos ACAR

 accueil - spdm © 1965 -